L’histoire commence en 1976, à Laval, avec un premier magasin appelé “Le Soldeur”. En 1992, Le Soldeur change de nom et devient NOZ. C’est en mai 2000 qu’a lieu le grand virage. NOZ, dont les magasins sont implantés dans le grand Ouest et le centre de la France, reprend sous son enseigne les magasins exploités par Mondiamod, alors en dépôt de bilan. Cette entreprise est spécialisée dans la vente de textile à petits prix. Elle s’est surtout développée à l’est de l’hexagone et offre à NOZ l’opportunité d’une implantation rapide dans cette zone géographique. D’un coup, NOZ passe de 50 à 100 magasins et étend son territoire.

NOZ devient le leader européen du déstockage

L’histoire s’accélère ensuite : 150 magasins en 2007, 200 en 2013, 264 en 2015. Aujourd’hui, NOZ ouvre 20 à 30 magasins par an et conforte chaque jour sa position de leader européen du déstockage. Parallèlement, NOZ développe son activité logistique pour permettre le traitement des lots, dont le volume croît fortement. Depuis 2002, 8 plates-formes logistiques sont venues compléter l’unique plate-forme historique basée en Mayenne : Auxerre, Romorantin, Angers, Pont-Audemer, Chaumont, Bozouls, Guéret et Pagny-le-Château.

Fournisseur mondial NOZ

Le campus de NOZ à Laval.

Un campus de 10 000 m²

En 2013, NOZ quitte ses bureaux d’origine à Loiron (53) pour s’installer tout près de Laval, sur un campus de 10 000 m².

 

 

 

 

 

A quelques mètres des bureaux, une crèche d’entreprise ouvre en septembre 2014 (avec 30 berceaux) ; un an plus tard, c’est un hôtel qui accueille les itinérants en visite sur le campus et les salariés en formation (30 chambres). Des services de conciergerie (pressing, entretien véhicule, pain…), cours de sports gratuits et services de restauration (traiteur et food trucks) sont aussi proposés aux 500 salariés du campus.