NOZ et économie circulaire

Née dans les années 1970, la notion d’économie circulaire apparaît explicitement dans la loi sur la transition énergétique d’octobre 2014, en tant qu’objectif intégrant notamment la lutte contre le gaspillage, l’éco-conception des produits et leur recyclage. Une notion familière à NOZ depuis 1976.

 

Donner une seconde vie aux produits : le métier historique de NOZ

Dès sa création en 1976, NOZ (qui s’appelait alors Le Soldeur) se pose en modèle de l’antigaspillage. Son fondateur Rémy Adrion achète des lots d’entreprises en faillite ou des surtocks de fabricants ou distributeurs, pour les revendre dans son magasin à Laval.

« J’ai acheté mon premier lot aux enchères, suite à la liquidation d’une usine de textile. Il y avait des pantalons, jupes, jupes culottes, tissus… C’était quelques mois avant l’ouverture du premier magasin Le Soldeur à Laval. J’ai emporté ce lot dans une remorque attelée à ma voiture, et je l’ai stocké dans le garage de mes parents en attendant l’ouverture du magasin. »

Depuis lors, l’enseigne est toujours restée fidèle à son ADN de déstockeur : contrairement aux discounters, elle ne fabrique aucun produit. Elle achète et revend exclusivement des articles provenant de surstocks, fins de séries, fins de collections, changements de packaging, commandes annulées, emballages abîmés ou ventes aux enchères. NOZ donne une seconde vie à des produits qui ne peuvent plus être vendus dans leur circuit de distribution habituel.

 

Économie circulaire et anti-gaspillage

Après son adoption par l’Assemblée Nationale, le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire a été adopté au Sénat le 30 janvier 2020 à l’unanimité. Une des mesures-clés du projet est l’interdiction de la destruction des invendus non alimentaires, comme les produits d’hygiène et le textile, qui devront être donnés ou recyclés à partir de 2022.

L’enseigne aurait donc 40 ans d’avance sur cette loi. Depuis des décennies, elle contribue à limiter le gaspillage, à recycler les produits, tout en accroissant le pouvoir d’achat des consommateurs. Chez NOZ, on vient faire de bonnes affaires et on vient aussi consommer mieux : les clients de l’enseigne sont de facto des acteurs de longue date de l’économie circulaire.

Rédigé le 12 février 2020 par NOZ dans : Actualités

Commentaires

1 personne a réagi à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tous les champs sont obligatoires